S’il y a eu peu de communication ces dernières semaines, l’équipe n’en travaille pas moins sans relâche pour mettre en place le cadre logistique et organisationnel qui va supporter l’aventure de cet été. La pression est maximale pour arriver à boucler le triangle magique : lieu(x), budget et proposition de programme. Ces 3 éléments sont évidemment intimement liés, voire interdépendants et doivent pourtant être abordés en parallèle, sous peine de n’aboutir qu’à l’horizon 2025, au mieux. Bel exercice qui est en cours mais qui devrait trouver son aboutissement dans les quelques jours qui viennent.

Les réunions s’enchainent, la trentaine de volontaires se réunit maintenant tous les mardi soir pour faire le point sur toutes les actions entreprises et synthétiser les travaux individuels ou collectifs en cours. Belle énergie, qui ne va pas sans un peu chaos. Voire beaucoup. Mais cela progresse. L’objectif est de structurer le programme (et donc tout ce qui va avec) pour la fin du mois de juin, afin de permettre d’organiser la communication vers le public dès le 1er juillet. Et de commencer à rendre concrète cette idée un peu folle d’un “Quartier(s) Libre(s) 2016”.

Et pour ceux que cela tente, nous serons au Café Numérique Namur le 22 juin dans le cadre d’une soirée sur les ChangeMakers avec Déclics en Perspective, Make Sense et Génération T (plus d’informations sur https://www.facebook.com/events/1545891385720327/)

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly