Intense, incroyable, invraisemblable, improbable... Difficile de résumer cette première semaine de Quartiers Libres tant elle a été diverse, riche et étonnante. Beaucoup de belles personnes croisées, une énergie incroyable dans le collectif et un public au rendez-vous pour les différents moments qui ont marqués cette semaine. Si Samedi le site s’est vu occupé par plus de 60 adultes réinventant un “autre” demain, papillonnant d’ateliers en ateliers au gré de leurs centres d’intérêts, Dimanche il y avait probablement plus d’enfants que d’adultes, dans un étonnant charivari de grincements de scie sauteuse et de cris d’enfants. Tout cela sous un soleil radieux et dans un chaos qui faisait plaisir à voir.

 

Il faut dire que l’environnement mis en place ces derniers jours est lui aussi complètement improbable, allant de la cuisine (il faudrait parler d’atelier culinaire à ce stade) mise en place par Brigitte et Nour, la make-o-thèque d’ Emilie et Alyne, l’atelier de fabrication de Francois, ou le FO de Marie, Caroline, Myriam, Al et Laurent, c’est vraiment une aventure extra-ordinaire qui se déroule pour l’instant au coeur de la carrière.

 

Et que dire des participants! Qu’ils soient venus en voisins - tout étonné de ce qui se passe si près de chez eux cet été - ou de beaucoup plus loin, qu’ils aient plantés leur tente ou soit juste passé quelques heures, ce sont de belles rencontres et de beaux partages...

 

“So far, so good” disent nos amis anglo-saxons. C’est le sentiment de toute l’équipe à l’entame de cette deuxième semaine, qui s’ouvre par la première session d’accélération de projets sociétaux!

Intense, incroyable, invraisemblable, improbable... Difficile de résumer cette première semaine de Quartiers Libres tant elle a été diverse, riche et étonnante. Beaucoup de belles personnes croisées, une énergie incroyable dans le collectif et un public au rendez-vous pour les différents moments qui ont marqués cette semaine. Si Samedi le site s’est vu occupé par plus de 60 adultes réinventant un “autre” demain, papillonnant d’ateliers en ateliers au gré de leurs centres d’intérêts, Dimanche il y avait probablement plus d’enfants que d’adultes, dans un étonnant charivari de grincements de scie sauteuse et de cris d’enfants. Tout cela sous un soleil radieux et dans un chaos qui faisait plaisir à voir.

Il faut dire que l’environnement mis en place ces derniers jours est lui aussi complètement improbable, allant de la cuisine (il faudrait parler d’atelier culinaire à ce stade) mise en place par Brigitte et Nour, la make-o-thèque d’ Emilie et Alyne, l’atelier de fabrication de Francois, ou le FO de Marie, Caroline, Myriam, Al et Laurent, c’est vraiment une aventure extra-ordinaire qui se déroule pour l’instant au coeur de la carrière.

Et que dire des participants! Qu’ils soient venus en voisins - tout étonné de ce qui se passe si près de chez eux cet été - ou de beaucoup plus loin, qu’ils aient plantés leur tente ou soit juste passé quelques heures, ce sont de belles rencontres et de beaux partages...

“So far, so good” disent nos amis anglo-saxons. C’est le sentiment de toute l’équipe à l’entame de cette deuxième semaine, qui s’ouvre par la première session d’accélération de projets sociétaux!

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly